jeudi 10 août 2017

Voix Vives le off: "CRAieur de rue"


Mathieu GABARD, poète, visite chaque jour des retenus du Centre de Rétention Administrative de Sète.
Il met ensuite en poèmes leurs propos pour les dire dans les rues de Sète afin de faire connaître  ces voix enfermées et dévoiler aux passants l'existence du CRA de Sète, établissement méconnu, non indiqué, à l'ombre du regard.
Seul ou accompagné de Hugo MINSAT (saxophoniste) et Elio POSSOZ (écrivain), Mathieu a déroulé sa performance CRAieur de rue du 20 au 27 Juillet 2017 dans la rue Gambetta pendant la durée du Festival Voix Vives.

Enfermés
inutilement
c'est tourner en rond
c'est dépenser de l'argent pour rien
c'est faire des quotas d'expulsés au lieu d'aider
ça complique la vie
ça angoisse
ça pensées suicidaires
ça taillade les veines
ça souffrance beaucoup
ça rage
ça stresse
ça j'arrive pas à dormir la nuit
allongé les yeux ouverts 
j'y arrive pas

ça la douche brûlante
ça marche pas la machine
ça sert à rien tout ça
c'est pas déjà assez compliqué comme ça pour que l'Etat vienne jeter des bâtons dans les pattes 

centre de rétention
cage de désespoir
où chacun attend
la sentence administrative
libéré ou expulsé

inutile 
violent
stressant
traumatisant
ça complique la vie
de ceux qui l'ont déjà assez compliquée comme ça
c'est pervers
c'est mesquin
c'est administratif
ça arrête
ça stoppe
ça fait rater la naissance de son fils
ça fait perdre son boulot
pour quoi?
pour l'administratif
retenu là

et dehors c'est n'importe quoi
payés 4€ de l'heure
mais que l'Etat nous régularise pour qu'on soit payé comme tout l'monde
au lieu de ça on bosse
et avant d'avoir  à nous payer au chantier
le chef passe un coup de fil anonyme à la police
qui vient nous cueillir
nous met au CRA 
nous renvoie dans notre pays
et le chef y paye pas

inutilité
perversion
injustice
enfermés bêtement
sauvagement menés au bon vouloir du tyran
pour remplir des quotas
pour quoi? pour rien
à des gens qu'on pas du tout besoin de ça pour avoir la vie compliquée

au lieu de les aider
on leur crache des bâtons dans les pattes

centre de rétention administrative de Sète
perte de temps
perte d'argent
perte d'emploi
perte d'espoir

centre de rétention administrative de Sète
lieu de perdition
en plein coeur de la ville
entourismée de soleil

centre de rétention administrative de Sète
lieu de perdition
où gambergent les idées noires contenues au bord de l'irruption
au bord du pont
à deux pas du port
à deux pas du soleil
à deux pas des passants
à deux pas de la poésie

espoirs torpillés
vies en pointillées 
menées à la bascule
à deux pas des transats
à deux pas des hamacs
des bâtons dans les pattes

parasols révulsés 
parasols brisés 
la tête contre le sol
trempant dans le silence

sujets au vent mesquin

Mathieu Gabard (Juillet 2017)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires de ce blog sont modérés.